Colline Bà Nà (Đà Nẵng)

dananang_bana_hill

English version

En 1894, Paul Doumer, gouverneur général d’Indochine, eut l’intention de chercher un endroit idyllique pour permettre à l’armée française de se reposer et de se ressourcer. Pour cela, il demanda à un groupe d’officiers parmi lesquels figurait un jeune Debay, de concrétiser ce projet. Après tant d’années de recherches infructueuses, Debay découvrît en 1901 à l’est de la chaîne annamitique Trường Sơn, la colline Bà Nà répondant aux critères souhaités pour la réalisation d’un tel projet. Cet endroit devint ainsi la station de villégiature pour l’armée française après le déclenchement de la première guerre mondiale. Puis au fil des décennies de guerre et de ruines, Bà Nà tomba dans l’oubli. C’est seulement en 2000 que Bà Nà revint d’actualité pour devenir un site touristique avec les entrepreneurs de Sun Group. Il fait partie désormais de la liste des sites touristiques que la ville de Đà Nẵng ne manque pas de proposer au touriste lors  de son passage. Quel que soit son âge, celui-ci trouverait probablement son goût et sa préférence. 

On indique la présence d’un parc d’attractions (Fantasy park), d’une pagode de nom Linh Ứng, des hôtels de luxe, des restaurants et même d’un cave délaissé par les Français et ayant presque 100 ans d’âge. Ce site n’est accessible qu’en téléphérique.(*) Etant construit aux normes européennes par la société autrichienne Doppelmayr, ce dernier obtient le record du monde du plus long câble métallique du monde avec une longueur totale de plus de 5 771 mètres et dispose de 86 cabines dont chacune peut accueillir 10 personnes, ce qui permet d’avoir une capacité totale de 1500 passagers par heure. Localisé à peu près de 1500m d’altitude sur la colline Bà Nà, ce site continue à garder aujourd’hui, outre sa beauté sauvage, un environnement encore presque intact. On y trouve une faune assez riche où on recense plus de 256 vertébrés. Quelques animaux menacés d’extinction ( les ours noirs d’Asie, l’Argus ocellé, le gibbon à joues jaunes etc…) y sont présents. La flore est aussi variée (544 espèces d’arbres). Analogue à Sapa du Nord du Vietnam, Bà Nà retrouve dans une journée les quatre saisons. Le matin c’est le printemps, l’après-midi l’été, le soir l’automne et la nuit l’hiver.