Route mandarine (Version française)

English version


Route mandarine

Si le touriste a l’occasion de voyager de Saïgon à Hanoï en voiture, il est obligé de prendre la « route mandarine » (ou la route No 1) car c’est la seule qui existe sur le réseau routier du Vietnam. Ce nom « route mandarine », on le doit aux Français qui l’ont appelé car c’était la route prise autrefois par les mandarins et les hauts fonctionnaires pour voyager rapidement et aisément entre la capitale et leurs provinces. Cette route est née dans les marécages du delta du Mékong,  infestés de moustiques. Elle commence à Cà Mau et se termine au poste de Ðồng Ðan de la frontière sino-viêtnamienne dans la région proche de Lạng Sơn.  On dit souvent qu’elle est la colonne vertébrale du pays au « look » d’hippocampe. Cette route est longue de 1730 km, reliant plusieurs villes, en particulier Saïgon, Phan Thiết, Nha Trang, Qui Nhơn, Hội An, Ðà Nẵng, Huế, Ðồng Hới, Hà Tịnh, Thanh Hóa et Hanoï.

Elle est recouverte d’une manière générale d’asphalte, mais mal bitumée et encombrée souvent sur certains tronçons d’une multitude de camions, de vélos, de piétons, de buffles et de vaches et de troupeaux de canards qui trottinent. Le bitume explose souvent, faisant tressauter la mamie grimpée en amazone sur un porte-bagages et les mômes juchés sur des vélos trop grands. Ce sont des scènes insolites rencontrées fréquemment sur cette route.

On trouve aussi des récoltes de riz ou de manioc mises à sécher sur l’asphalte chauffée de soleil dans le Nord. Sur cette route, on peut voir du côté de Sa Huynh, des marais salants ou des monticules de sel recouverts de feuillage et dressés le long de la chaussée.

Plus on s’avance dans le Nord, plus on rencontre des paysages paisibles de rizières inondées. On croise souvent des enfants menant des troupeaux de buffles laqués de boue. Aux abords de Hoa Lư, l’ancienne capitale du Vietnam, les silhouettes des collines rocheuses émergent d’une brume bleutée.

Malgré son mauvais état surtout dans le Nord du Vietnam, elle continue à être l’axe routier vital du Vietnam. Pour ceux qui aiment connaître l’histoire du Vietnam, l’histoire de sa longue marche vers le Sud, il est conseillé d’emprunter cette route car on retrouve non seulement les vestiges d’une civilisation disparue dans le tourbillon de l’histoire, le royaume du Champa mais aussi les marques et les traces que les colons vietnamiens, depuis des décennies, arrivèrent à imposer lors de leur passage.

Galerie des photos

Connaître cette route c’est connaître non seulement des rizières immenses, des plantations d’hévéas, de beaux points de vue sur la côte du Vietnam, de très beaux panoramas d’un delta à un autre, de cols superbes (en particulier le col des Nuages ) et de collines boisées, des landes presque désolées mais aussi une intensité de vie agricole vietnamienne à travers les hameaux qui longent la route.

Connaître cette route c’est connaître aussi le pont Hiền Lương. Celui-ci construit par les Français en 1950, détruit par l’aviation américaine en 1967, long de 178m, évoque certainement une époque où le Vietnam était divisé et où la moitié du pont était peinte en rouge et l’autre moitié en jaune. Il est situé au 17ème parallèle, dans une zone où est situé un tronçon, connu lors de la guerre d’Indochine sous le nom « Rue sans Joie » car les troupes françaises y rencontrèrent de farouches résistances.       

Quốc lộ số 1

Connaître cette route c’est connaître le col des Nuages. Celui-ci est situé à 28 km au Nord de Ðà Nang (ou Tourane) et seulement 496 m d’altitude. Comme son nom l’indique, il est toujours dans les nuages car il est proche de la mer, ce qui lui permet de recevoir d’importantes masses d’air humide. Autrefois, il marquait la frontière entre le Nord et le Sud et protégeait les Chams des appétits territoriaux vietnamiens.

Le compositeur Phạm Duy a évoqué cette route à travers son oeuvre intitulé Con Ðường Cái Quan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.